Deux merveilles de Prokofiev

Voici, avec la partition, deux mouvements des concertos 1 et 2 pour piano et orchestre de Prokofiev. Deux merveilles au caractère très marqué. Guettez l’arrivée du triangle à la fin du mouvement du premier concerto: c’est une trouvaille explosive. Prokofiev a réussi à réintroduire l’humour et le jeu dans la musique « sérieuse ». Le pianiste est Vladimir Askhenazy et il fait un travail absolument fabuleux.

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Compositeur, Concertos, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s