Toccatas

La Toccata, de l’italien toccare, « toucher », est une pièce écrite pour éprouver la dextre sensibilité des pratiquants du clavier. Pour le plaisir de jouer, expressément pour le clavier. C’est un genre qui traverse l’histoire de la musique depuis le 15ème siècle. Ci-après quelques célèbres exemples.

Transcription de Busoni pour piano de la célèbre toccata et fugue en ré mineur de Bach. On dit « Bach-Busoni ». Pianiste: C. Tanski.

Plus intime: la toccata en ré BWV93. L’une des sept composées par Bach pour le clavier (et non pour l’orgue, comme la précédente). Structure très libre. Un peu comme si on surprenait le maître improvisant. Pianiste: S. Richter.

Dans la même veine, la toccata en sol:

On passe directement au romantisme… Robert Schumann, Toccata en do. G Cziffra.

Maurice Ravel, Toccata, extraite du Tombeau de Couperin. Hommage au style baroque français. Samson François.

Claude Debussy, Toccata, extraite de pour le piano. Hommage génial à Bach.

Et enfin, la Toccata qui décoiffe, l’op. 11 de Prokofiev. Par Argerich. Bien sûr.

« Pour le piano » (PDF) – Download

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Argerich, Oeuvres, Piano, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s