There’s something about Clara Haskil…

… that other pianists simply don’t have.

C’est tout ce qu’on peut dire. Cela vient de qui elle était, probablement. En écoutant des sonates de Scarlatti jouées par différents éminents artistes, non des moindres (Michelangeli, Horowitz, …), il y a toujours quelque chose de plus chez elle. Un supplément d’âme. Charlie Chaplin disait: « J’ai rencontré trois génies dans ma vie… Albert Einstein, Winston Churchill et Clara Haskil ». Ces Clara, tout de même… Mais personne ne peut écouter Clara Schumann jouer Scarlatti aujourd’hui.

That’s all we can say. It comes from who she was, probably. Listening to Scarlatti sonatas played by various eminent artists, not the least talented of them (Michelangeli, Horowitz, …), there is always something more about her. More soul. Charlie Chaplin said: « I met three geniuses in my life … Albert Einstein, Winston Churchill and Clara Haskil ». These Clara, anyway … But no one can hear Clara Schumann play today.

Here’s to our contemporary ears.

Scarlatti, Sonata A minor and sonata D minor (K87 & L366)

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Pianistes, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s